Projet Conte et vidéo

MJC Etoile de Vandoeuvre

Projet vidéo Défi Propret

Vandoeuvre



 

 
accueil
sortie

 

Atelier Vidéo. Une recette transformée en conte
avec le centre de loisirs du Foyer rural de Puttelange aux lacs

ile des dragons from guillaume LOUIS on Vimeo.

Public : 28 enfants du centre de loisir, atelier sur une journée, en échos au spectacle "Les contes Mitonnés"

Ce projet a été réalisé à la demande de de Marie-Claire Klein, qui désirait réaliser sa semaine d'animation autour de la thématique du spectacle des "Contes mitonnés", contes et cuisine, en s'appuyant sur le dossier pédagogique réalisé pour ce spectacle et avec en conclusion une journée d'animation pédagogique. La condition était de pouvoir faire participer tous les enfants, avec un large éventail d'âge (3 à 12 ans), d'impliquer l'équipe d'animatuion dans le projet, et d'avoir au bout quelque chose à montrer aux parents. Riche de l'expérience acquise avec le projet Stop Motion, j'ai donc proposé d'utiliser le module "Traduire une recette de cuisine en conte", et de le pousser jusqu'au projet vidéo avec eux.

 

OBJECTIFS - Permettre à des enfants de s'exprimer dans l'univers du conte, par le mime, la réalisation de petites scènes filmées. Proposer un éveil à la structure de construction d'un conte, en utilisant le parallèle avec la recette de cuisine. Proposer un projet commun dans lequel l'enfant est amené à collaborer, et aboutissant à un résultat valorisant. Faire découvrir aux enfants, par la technique du Stop motion, le fonctionnement de l'image en mouvement.

 

ORGANISATION - L'élaboration du projet a été assez poussée. Le choix de la recette de cuisine (la tarte aux pommes alsacienne), a été formulé par l'équipe d'animation. Une proposition de traduction de cette recette en conte a ensuite été validée (les ingrédients poudre et solide devenant personnages, tandis que les ingrédients liquide servant à définir des lieux - les actions demandées pour la recette orientant ensuite l'élément perturbateur et les différentes étapes du conte).

A partir de cette trame, un scénario a été envisagé en 42 plans. A partir de ce projet de scénario, des équipes de tournage ont été définies, toutes encadrées par une animatrice: en tout 12 unités de tournage encadrées par 6 animatrices (soit 2 mission par animatrice). Chaque animatrice mobilisait une équipe d'enfants pour sa mission, et avait avec elle une feuille de route des plans vidéos à réaliser. En tout, deux caméras similaires ont été utilisées, ainsi que des appareils photos (pour les petites séquences en stop motion). Pour le son, une équipe est aller chercher et enregistrer des illustrations sonore dans le centre culturel et en extérieur avec un enregistreur portable. L'équipe a ensuite enregistré des passages contés pour accompagner le film.

Mon rôle était d'encadrer le tout, de lancer le projet, de favoriser la prise en main des caméras, et de réceptionner les plans filmés tout au long de la journée afin de réaliser le montage, traiter les photos produites pour les plans en Stop Motion, faire des propositions de réalisation aux équipes en panne d'inspiration, tout en validant et prémixant les trouvailles de l'équipe son. Au final, à 16h30, un premier résultat de film muet a pu être présenté aux parents.

 

EVALUATION - La force de ce dispositif est de s'appuyer sur l'implication de l'équipe d'animation pour la réussite du projet, et c'est probablement sa faiblesse aussi. Cela suppose une connaissance minimum des tehcniques et du vocabulaire de tournage, et un certain bon sens. Malgré les pieds mis à dispositions, les instructions orales lors de la réunion préparatoire, les plans ne sont pas toujours de qualité, ça bouge, les fonds ne sont pas réfléchis (borne d'incendie qui apparaît, chaises ou personnes qui passent en fond...), la luminosité n'est pas non plus prise en compte (et n'a pas été favorisée par l'absence du régisseur de la salle). Un meilleur accompagnement à la mise en route de chaque groupe devrait permettre à l'avenir d'éviter facilement certains écueils. La qualité des caméras que j'ai fourni n'était pas non plus exceptionnelle. Mais après tout, ces petits défauts participent au charme d'un projet de centre de loisirs.

D'un autre côté, certaines idées de réalisation ont été pertinentes, efficaces et fonctionnent bien au montage. Certains groupes de tournage ont vraiment vécu une aventure, et fait preuve de patience et d'organisation. De plus, c'est la nécessaire cohésion de l'équipe d'animation qui a permis au projet d'être réalisable. On peu considèrer que pour une réalisation en une journée avec des enfants de 3 à 12 ans, le résultat n'est pas si mauvais. Les enfants ont tous participé, en fonction de leur tranche d'age et de leurs capacité. Ils ont assisté activement à au moins deux phases d'élaboration du film, et ont pu suivre le montage du projet en passant près de mon ordinateur.

Un projet complet mériterait d'être élaboré sur une semaine, notamment pour permettre aux enfants un peu plus de liberté de créativité, en les impliquant notamment dans la traduction de la recette en histoire. Un grand merci à Marie-Claire KLEIN et à son équipe pour ce projet, pour l'accueil, et pour tous ces petits détails de ventre et de convivialité qui ont participé à un environnement favorable pour ce projet.